Les responsables de la Société d'Encouragement à l'Aviation (S.E.A.)

Le 30 juillet 1908, Charles-François Dussaud fonde la S.E.A avec ses amis, le comte Jacques d'Aubigny, Léon Delagrange, le baron Charles de Lagatinerie, Jules-Henri Haendel, Hugue Malenfer, Henri Namur, le marquis de Puybaudet et Robert Weil. Il devient le président de cette association. Son triple objectif est de créer le premier " Port aérien", la première école de pilotage, les premiers concours d'aviation. Cette Société pour l'encouragement de l'aviation, sur le modèle de celle qui existe déjà pour la race chevaline, se donne pour but l'installation, à proximité de Paris d'un "parc d'exhibition" ou de démonstration et d'entrainement entièrement clos. A la fin de l'année 1908, leur choix se porte sur un terrain loué à Madame Elise Duparchy, propriétaire du château de Savigny-sur-Orge, sur la commune de Viry-Chatillon.

Un accord est passé entre les membres de l'Aéro-club de France, de l'Automobile-club de France, de la Ligue nationale aérienne et de la chambre syndicale des industries aéronautiques.

Cette Commission aérienne mixte constituée le 8 décembre 1908, d'un commun accord pour une durée d'un an, est ainsi composée :

pour l'Automobile-club de France: Edmond Chaix, le Marquis de Dion, le commandant Ferrus, René de Knyff, A. Loreau;

pour l'Aéro-club de France : L'éon Barthou (frère du ministre des travaux publics Louis Barthou), Henry Deutch de la Meurthe, le comte Henry de la Vaulx, Paul Rousseau, Rodolphe Soreau;

pour la Chambre syndicale des industries aéronautiques : Louis Blériot, Maurice Echalié, Robert Esnault-Pelterie, Maurice Mallet, Edouard Surcouf;

pour la Ligue nationale aérienne :  M. Appell, Ernest Archdeacon, le comte de Céligny, Paul Painlevé, René Quinton.

Le bureau de cette Commission comporte un président, A. Loreau; un vice-président, Léon Barthou; un secrétaire général, Edouard Surcouf; et un rapporteur, le commandant Ferrus.

Le 5 décembre 1908, à l'hôtel Meurisse, Louis Barthou, nommé "le ministre de l'aviation", préside la première réunion de la S.E.A. où se pressent les plus célèbres aviateurs du moment : Wilbur Wright, Léon Delagrange, Louis Blériot...Sont là également Ernest Archdeacon, le bouillant René Quinton et le capitaine Ferber.

A l'issue du banquet, le président de la S.E.A. Charles François Dussaud, remet à Blériot, Delagrange, Farman et Wright les médailles offertes par la nouvelle société, explique le but du nouveau groupement fondé en juillet et que la société vient de créer près de Juvisy, à Viry-Chatillon aux portes de Paris, le premier port d'aviation du monde dont l'inauguration est annoncée pour le 10 janvier 1909.